Une simple photo a entâché l’avenir d’Allison Stokke, championne du saut à la Perche

Publié le 05/24/2021
Publicité

Allison Stokke avait vraiment tout pour réussir en tant qu’athlète. Si d’autres démontrent une bonne image d’eux dans les médias, la jeune Allison est tombée dans une situation bien délicate, à laquelle il était difficile d’avoir le controle. Cet événement l’a rendu célèbre pour les mauvaises raisons. La championne du saut à la perche est devenue virale et après 10 ans que s’est produit l’évènement, Allison Stokke était enfin prête à se confier aux médias. C’est une histoire difficile à vivre pour une jeune adulte de son âge. Découvrez ce qui s’est passé.

Une carrière prometteuse

Allison Stokke devient très vite une championne de saut à la perche. Elle fait déjà ses preuves en entrant au lycée. Dans sa région, elle avait la chance d’avoir un club de sport spécialement crée pour le saut à la perche. A 16 ans, elle fait du saut à la perche en tant que loisir et prend très vite goût à cette activité. La jeune fille n’aurait jamais deviné ce qui l’attenderait plus tard. En attendant, elle était dans son élément, essayant de prouver ce dont elle pouvait être capable. C’est à new York que les choses allaient se corser, lorqu’une photo d’elle allait devenir virale. Allison a perdu le controle. Découvrez comment la jeune athlète s’en est finalement sorti.

 

Une carrière prometteuse

Une carrière prometteuse

La naissance d’une star

Allison Stokke née en 1989. Elle grandi  dans la ville de NewPort Beach, en Californie. Sa jeunesse se passe dans le meilleur des mondes tandis qu’elle est entourée d’une famille équilibrée. Elle voit son grand frère s’intéresser au sport, et aller régulièrement à la salle de gym. Elle dira plus tard que ce dernier l’a beaucoup inspiré. Et la voilà maintenant devenue championne du saut à la perche. Allison s’est essayée à plusieurs sports mais n’avait toujours pas trouvé celui qui lui correspondait, jusqu’au jour où elle rejoint le club de saut à la perche dans son lycée. Une décision qui changera sa vie.

La naissance d'une star

La naissance d’une star

Le saut à la perche

Allison Stokke n’était pas du tout mauvaise dans les autres sports mais le saut à la perche était de loin l’activité dans laquelle la jeune lycéenne excellait le plus. Elle avait une véritable passion pour ce sport et, très vite, elle avait envie de participer à des compétitions afin de connaitre ses limites. Se doutait-elle que cette décision allait, plus tard, la rendre célèbre dans le monde ?While gymnastics was all good and fun, Allison Stokke felt better suited to one thing, and one thing only, pole vaulting. While at Newport Harbor High School, it didn’t take long for Stokke to became one of the country’s best and youngest vaulters. She was setting records left and right, especially in the 15 to 16 age group in 2004 with a championship record of 12 ft 6 in.

Le saut à la perche

Le saut à la perche

Allison Stokke, atteint tous les records

C’est lors de son année de Première au lycée Newport Harbort, qu’Allison participe la compétition contre des jeunes de son âge et niveau. On découvrit une juene athlète doué dans le domaine et qui, pour la première fois dans l’histoire de l’Amérique, a battu le record avec un saut de 3, 8 mètres de haut. Lors de son année de Terminale, la jeune femme de 16 ans bât un tout nouveau record jamais vu auparavant: 4.11 mètres. Ces deux victoires lui confère le titre de la meilleure sauteuse de perche d’Amérique parmi les 15 et 16 ans.

Allison Stokke atteint tous les records

Allison Stokke atteint tous les records

Allison Stokke tombe

Lors d’un entraînement, la jeune femme a poussé la chansonnette trop loin. En effet, elle voulait tenter de faire un saut encore plus haut que ses précédents en s’élançant trop haut. De ce fait, elle est tombée et s’est cassée la cheville. La jeune lycéenne devait rester un bon moment la jambe dans le plâtre et s’inquiétait de ne pas pouvoir participer aux compétitions à venir, à la CIF California State Meet… De plus, elle devait ensuite suivre des séances de physiothérapie.

Allison Stokke tombe

Allison Stokke tombe

Le jour J

La championne de saut à la perche est devenue une véritable inspiration pour des millions de personnes. Sachant qu’elle s’était cassée la cheville, la jeune femme a tout fait pour se rétablir au plus vite. En plein milieu des séances de physiothérapie, la jeune femme a tout de même voulu continuer les entraînements. Et, elle a réussi à participer à la compétition de Californie, malgré qu’elle venait de se casser la cheville deux mois auparavant. Résultat ? elle a gagné la compétition, avec un record de 4, 14 mètres ! Concernant la photo de la jeune femme qui a fait le tour du net, c’est bien celle-ci…

Le Jour J

Le Jour J

Devenue virale

Malheureusement, Allison Stokke ne se doutait pas qu’elle allait faire face à une autre sorte de notoriété. Quelque chose qu’elle ne pourrait pas controler et lui glisserait entre les doigts. La photo que l’on vient de voir est devenue virale quand un photographe l’a prise en photo et vendue à un blogguer populaire nommé Matt Ufford. Ce dernier est connu pour poster des photos sexy de femmes athlètes. Il a publié la photo sur son blog en l’intitulant “Le saut à la perche, c’est sexy”. En un clin d’oeil, la réputation d’Allison Stokke est passée de positive à négative…

Devenue virale

Devenue virale

Allison n’est plus admirée pour sa performance

Avec cette photo, on se focalisait surtout sur le physique de la jeune femme qui n’avait que 17 ans lors de la prise de la photo.  En voyant que cela entâchait la réputation de la jeune femme, le photographe demanda à Matt Ufford, le fondateur du blog ‘With Leather’, de la retirer immédiatement sans quoi il ferait des poursuites judiciaires. Il mit en avant l’argument que la jeune femme était encore mineure: Le photographe n’en savait rien au moment où il a prit la photo…

Allison n'est plus admirée pour sa performance

Allison n’est plus admirée pour sa performance

Trop tard ?

Matt Ufford a accepté de la retirer mais malheureusement, c’était déjà trop tard: Des milliers d’internautes avait partagé la publication sur leur plateforme ou même sur des sites internet, et c’était maintenant des millions de personnes qui avait vu la photo, devenue virale. Il y eut même un site web qui fut crée en l’honneur de la jeune athlète, non pas pour parler de ses performances sportives mais, encore une fois, de son physique. Aucun des commentaires ne mettait l’accent sur Allison Stokke en tant qu’athlète. A la vue de tout cela, la jeune femme était horrifiée…

Trop tard ?

Trop tard ?

Les journaux s’en mêlent

En l’espace de seulement quelques semaines, la photo d’Allison Stokke faisait le tour du monde avec d’autres photos d’elles où on ne commentait que son physique. Finalement, The Washington Post, Los Angeles Times, et The New York Times ont décidé de s’en mêler. Au début, ces journaux ne faisaient que de parler  de sa photo devenue virale, ce qui ne fit que tourner le couteau dans la plaie. Stokke était devenue un nom connu mais qu’on associait pas au saut à la perche… Même les journalistes hors des Etats-Unis se sont interessés à son histoire: La BBC, The Sydney Morning Herald, mais aussi le site allemant Der Spiegel.

Les journaux s'en mêlent

Les journaux s’en mêlent

Offres de mannequinnat

Allison Stokke avait reçu des offres flatteuses de magazines tels que Maxim ou encore Glamour. Ceci dit, même si cela s’avérait prometteur, la jeune femme ne voulait pas qu’on s’attarde sur son physique, encore une fois, mais que l’on parle enfin de ses performances sportives. Imaginez être prise dans une situation dont vous n’avez jamais rien demandé et qui s’oppose à ce que vous faites vraiment. C’est encore pire lorsqu’on est célèbre. Pour le moment, la seule solution pour Allison était tout simplement d’attendre que tout le monde oublie sa photo.

Offre de mannequinat

Offre de mannequinat

De pire en pire

Si le temps peut faire son travail, il n’en était malheureusement pas le cas pour Allison Stokke qui faisait face à un effet boule de neige. De plus en plus de personnes avaient vu la photo, et la jeune femme se faisait harceler par des agents de mannequinnat. Si Allison refusait de signer un contrat avec ces derniers c’était pour la simple et bonne raison qu’on ne la prendrait pas au sérieux en tant qu’athlète.  Elle sentait que les médias n’allaient pas être doux avec elle, et ne critiquerait que son apparence à chaque fois qu’elle participerait à une compétition.

De pire en pire

De pire en pire

Trop, c’est trop

Pensant qu’elle pourrait gérer cela seule et que les choses allaient s’arranger, Allison Stokke fut soudainement déçue par l’engouement médiatique que son image procurait. Il était difficile de s’occuper de cela seule et à un âge aussi jeune. C’est pour cela qu’elle eu besoin d’une aide extérieure. Elle commença par demander de l’aide de son père, qui était un ancien avocat, et lui conseilla de faire appelle à un consultant en médias

Trop c'est trop

Trop c’est trop

Allison accepte enfin de donner une interview

Après tout l’engouement médiatique qui n’attirait que son attention, Allison Stokke a enfin accepté de donner une interview publique, en suivant les conseils du consultant en médias. En effet, elle n’a parlé que de ses techniques dans le domaine du saut à la perche. L’objectif étant de n’attirer l’attention que sur ses performances sportives plutôt que son apparence. Comme on le dit souvent ” On n’est jamais mieux servi que par soi-même”. Cette interview a été téléchargée sur YouTube et a attiré plus de 10, 000 vues, ce qui était une bonne chose. Mais, les commentaires noircissaient le tableau…

Allison accepte enfin de donner une interview

Allison accepte enfin de donner une interview

La prochaine étape

En effet, la plupart des commentaires ne se focalisaient pas sur ce que l’athlète disait mais plutôt sur son apparence physique, encore une fois. Cette fois, s’en été assez, le père d’Allison a donc décidé de faire quelque chose. Ancien avocat, il voulu faire sa petite enquête afin d’identifier les internautes influenceurs qui ne faisaient qu’empirer la situation. Plus tard, Allison Stokke a été interviewée par The Washington Post “Même si cela n’est pas illegal, cela me faisait sentir rabaissée. J’ai travaillé très dur pour être au top au saut à la perche et cet engouement médiatique concernant mes aspects physiques semblent oublier tous les efforts que je fait en tant qu’athlète”

La prochaine étape

La prochaine étape

Un journal qui dénonce cela

C’est le journal CBS qui a commencé à parlé publiquement pour dénoncer la sexualisation des jeunes et les dangers d’internet sur ce sujet. Il dénone également le fait de ne pas demander l’autorisation des autres avant de publier leur photo. Même le journal allemant Der Spiegel a écrit que l’athlète Allison Stokke est décrit comme une sex symbole à son insu. Leur influence a porté ses fruits, mais cela été difficile de changer la perspective de certaines personnes, notamment parmi la gente masculine.

Un journal qui dénonce cela

Un journal qui dénonce cela

Influence sur la santé mentale

Même si Allison Stokke était une étudiante plutôt forte mentalement, l’influence médiatique est bien plus forte que tout. On peut très vite se sentir oppréssé après un tel engouement, surtout quand on entre fraichement dans la notoriété. De ce fait, Allison a eu des difficulté à s’en sortir psychologiquement: Un détail de sa vie qui était non négligeable était le fait qu’elle se sentait suivie, et vérifiait trois fois lorsqu’elle vérouillait une porte après elle.

Influence sur la santé mentale

Influence sur la santé mentale

Impossible de fuir cela

Avec le temps, Allison a cessé de se battre contre cela. Elle s’est faite une raison: parfois on ne peut rien contre l’effet boule de neige. A 18 ans, la jeune athlète était assez mature pour le comprendre. Cette expérience lui a appris, dans des circonstances assez brutes, ce qu’était la notoriété. Elle ne savait pas combien de temps ça allait prendre, mais elle a décidé de lâcher prise en se focalisant sur ses entraînements. Peut-être qu’elle allait réussir à tout changer ?  Pour le moment, son nom était toujours associé à une image de sex symbol…

Impossible de fuir cela

Impossible de fuir cela

Inscription à l’Université

Allison était consciente d’être célèbre, même si c’est difficile de se le rappeler car cela s’est passé en l’espace d’un an seulement. La jeune femme venait d’avoir son BAC et souhaitait poursuivre des études supérieures. Quelle Université allait l’accepter, sachant que son nom faisait la Une des journaux ces derniers temps, et une chose était sûre c’est qu’elle allait attirer les photographes partout où elle irait, surtout lors des compétitions.  Heureusement, Allison avait appris à se concentrer sur ses études, malgré tout, et elle a réussi à être acceptée et avoir une bourse étudiante pour faire des études en Sociologie à l’University de Berkeley, en Californie.

Inscription à l'Université

Inscription à l’Université

Le Club California Golden Bears

Lors de sa première année à Berkeley, Allison Stokke a participé au Club California Golden Bears, avec lequel elle a pu faire plusieurs compétitions. La jeune femme a battu le record de la meilleure sauteuse à l a perche pour les catégories des jeunes de 18 ans. On dirait que la jeune athlète avait réussi à se remettre sur pied. Cette visctoire lui apportait des goûts nostalgiques de ses précédentes victoires lorsqu’elle était au lycée.

Le Club California Golden Bears

Le Club California Golden Bears

Une compétion perturbante ?

Durant la même année, Allison a participé à la conférence Pac-10 et à la Mountain Pacific Sports Federation (MPSF). Ce n’était pas une journée facile pour la jeune femme qui se sentait observé par des personnes mal attentionnées. En effet, certaines personnes étaient venues pour la photographier plutôt qu’admirer ses performances sportives. Ces soi-disant fans de l’athlète, s’était assis à des endroits où ils pouvaient photographier ses aspects physiques. Mais, avec le temps, Allison avait appris à ignorer tout cela…

Une compétition perturbante ?

Une compétition perturbante ?

Encore des compétitions, quels défis ?

Lors de sa deuxième année à la fac, la jeune femme rencontre l’entraîneur Scott Slover qui lui apprend encore plus de choses concernant les techniques du saut à la perche, ce qui a encore plus motivé Allison dans son objectif de continuer les compétitions. Quand on a une passion, rien ne nous arrête, n’est-ce pas ? Slover était vraiment un bon entraineur qui avait formé les plus grands. Avec son aide précieuse, Allison Stokke a fini 8 ème au championnat de Pac-10 et 7 ème au championnat de MPSF (Mountain Pacific Sport Federation).

Encore des compétitions, quels défis ?

Encore des compétitions, quels défis ?

Tout cela n’est pourtant pas fini

Allison Stokke était arrivée en troisième année de fac toujours avec la même passion pour le saut à la perche. Avoir insisté sur sa lancée ne lui a fait qu’attirer des personnes mal- attentionnées, c’est vrai, mais en parallèle la jeune athlète a également reçu les honneurs pour sa performance athlétique par le U.S. Track & Field et le Cross County Coaches Association. Et, concernat les faiseurs de trouble du côté des photographes, Allison Stokke savait mantenant qu’ils ne réussiraient plus à la rabaisser tant qu’elle se concentrait sur la victoire et savait avoir des fans admirant sa performance sportive.

Tout cela n'est pourtant pas fini

Tout cela n’est pourtant pas fini

Continuer malgré tout

Si on récapitule la carrière de la jeune athlète, elle a été active de 2009 à 2014. Allison Stokke a même tenté d’entrer dans la compétition des Jeux Olympiques, mais son les résultats de son test à l’entraînement été un peu bas, ce qui l’a empêché de se qualifier. Cependant, elle a sû garder la tête haute. Elle s’est concentré sur ses études en continuant les entraînements de saut à la perche. La marque GoPro a ensuite contacté la jeune femme pour un projet qu’elle a tout de suite accepté.

Continuer malgré tout

Continuer malgré tout

Les techniques de la championne

Le projet étant de se filmer avec une caméra GoPro pendant les sauts à la perche. Le principe était d’accorcher la caméra sur la perche et de montrer ses technique lors des sauts. Ceci a permis à Allison Stokke de se donner la parole en ne parlant que de ses techniques. Aussi, Allison a signé un contrat pour faire du manniquinnat pour les marques Nike et Uniqlo. La jeune femme a fait une pause dans sa carrière, et a même rencontré l’amour, qui n’est autre quele golfeur Rikkie Rowler avec lequel elle s’est fiancée. Le couple se soutient mutuellement pour leur activités sportives.

La Déception

 

 

Publicité